L’expatriation, un choix de vie

 

Lac Victoria

Lac Victoria

 

L’expatriation, un choix de vie ou pas ? Pour moi, l’expatriation a été un choix de raison, d’amour et surtout de principe, je dis bien pour moi. Parce que je pense qu’il est important de vivre ensemble quand on est une famille et que cela est possible (conditions matérielles, physiques et sécuritaires).

Malgré mon BAC+5 en Marketing Stratégique, je suis femme au foyer semi active, je travaille ou pas selon les pays et leurs réglementations. Sinon je fais du commerce (jus, beurre de karité, vêtements, pochettes, savons, henné, etc.) ou je donne des cours dans des écoles supérieures, je m’adapte selon les réalités et les besoins des pays en question. Il est important pour moi de rester active intellectuellement et financièrement (même si ce n’est pas toujours évident). Pour moi, rester humble et se rappeler qu’il n’y a pas de petit métier est essentiel, les opportunités sont partout et il faut savoir les saisir.

D’aucuns pensent que nous, les femmes d’expatriées ou en expatriation, menons la belle vie, et que nous avons une armée de domestiques à nos ordres pour satisfaire nos moindres désirs. Que nous sirotons des cocktails toute la journée les pieds en éventail devant nos « piscines », que nous faisons du shopping quand ça nous plaît,… Il est vrai que ça peut arriver à certaines, mais comme cela peut arriver à de nombreuses personnes partout dans le monde.

Cela dépend des pays mais aussi des femmes concernées. Pour ma part, cette vie loin de chez moi est parfois jalonnée de doutes, de craintes, de frustrations parce que je me voyais travailler à plein temps, avoir un très bon salaire et les avantages qui vont avec. Prendre de l’argent de poche même quand son conjoint vous le donne sans problème est parfois dure a accepter. Ne pas avoir de carrière toute tracée malgré ses diplômes, ne pas avoir de cotisation sociale pour sa retraite, ne pas avoir d’épargne conséquent, ne pas être chez soi, ne pas savoir ou on sera dans 6 mois, 2 ans ou 5 ans… tout cela ne relève pas de l’évidence.

Etre parfois réduite à connaître et calculer le prix des denrées alimentaires sur le marché local , et à se poser la question quotidienne qui tue bon nombre de femmes: « qu’est ce qu’on prépare aujourd’hui ?   » Je peux vous faire un rapport sur le cours de la tomate en Afrique selon les saisons, et c’est très sérieux !

Mais le plus difficile c’est sans doute d’être confrontée à cet appel ou ce message que toutes les personnes qui sont loin de chez elles redoutent, celui qui vous annonce la perte d’un parent ou d’un être cher. Devoir rentrer précipitamment, n’avoir pas pu faire nos adieux comme il se doit. C’est atroce et extrêmement douloureux. Je l’ai vécu deux fois et j’espère ne plus jamais vivre ça loin de chez moi. C’est aussi ça la vie d’expatrié.

>> A lire : Mon père, mon héros !

Cependant cette vie est riche en aventures, en joie et surtout en découvertes. Que de découvertes ! Des rencontres fabuleuses ou hasardeuses, des amitiés brèves mais intenses et fidèles. Je reçois tous les jours des leçons de vie. L’important dans tous les cas est de rester positive et d’avoir des objectifs (familiaux et personnels) précis car cette vie renforce les couples mais peut aussi les séparer.

>> A lire Vivons heureux, vivons loin ?

Quand en plus vous avez des enfants en bas âges, il nous faut être fortes et positives pour les rassurer et leur permettre de s’adapter. Il faut leur présenter ce changement comme une chance, comme un nouveau départ, leur dire que les amis qu’ils ont quitté resteront à jamais les leurs et qu’ils se reverront un jour ou l’autre. Mais expliquer ça à un enfant de 3 ans en maternelle est une véritable aventure psychologique pour lui comme pour vous…

Pour celles et ceux qui hésitent, pour de multiples raisons, je vous dirais que tout dépend de vous, de votre conjoint, de vos obligations antérieures, de vos principes de vie… Tout quitter pour dépendre d’une personne qui vous rappelle à la moindre occasion que vous êtes un fardeau, c’est horrible. Mais cela peut aussi être une expérience unique de bonheur et d’harmonie familiale. C’est quoi qu’il arrive un nouveau départ !

Que l’expatriation soit un choix de vie ou pas, qu’elle soit contrainte ou pas, cela reste un déchirement. Mais c’est aussi un doux et merveilleux voyage vers les autres.  C’est une chance que nous devons accepter comme telle, c’est une aventure physique, psychologique, intellectuelle et humaine. C’est la mienne et je la vie pleinement!

A vous mes soeurs, amies, mères, d’ici et d’ailleurs : enjoy your life ! Nous sommes des wonderwomen, des exploratrices à notre manière, des mines d’expériences et de connaissances diverses et variées ! Pour ma part, je sais que je reste le repère de tous, quand tout change autour d’eux.

>> A lire Soyez des mines !

Bon voyage !

 

Tim

 

8 réflexions au sujet de « L’expatriation, un choix de vie »

  1. mathieu dit :

    Bonjour Tim,

    Votre billet est très riche en émotions, il est réaliste.
    Je vous félicite pour votre écriture et d’avoir parler d’un sujet qui touche beaucoup de femmes.

    Bonne continuation 🙂

    Mathieu

  2. Vraiment très bien ressenti, et écrit. Je vis aux USA depuis bientôt 20 ans, et depuis le premier jour j’ai redouté l’appel au milieu de la nuit m’annonçant le pire. L’expérience de changement de pays je ne l’ai vécu que deux fois, mais j’ai une amie qui l’a fait à plusieurs reprises pour suivre son mari à travers l’Europe, et tout ce que tu racontes, elle l’a vécu et pris la vie du bon côté, comme toi. Bravo.

    P.S. le mythe de la femme au foyer qui se la coule douce j’en parlais dans un article il y a quelques mois http://djifa.mondoblog.org/2016/02/24/le-travail-libere-lhomme-et-la-femme-2/

    • Merci beaucoup Djifa! Cet appel… que Dieu t’en garde le plus longtemps possible. Ton amie a tout compris , l’expatriation est une expérience unique qui ouvre l’esprit et le coeur. Je vais de ce clic lire ton article . Merci

  3. Vraiment touchant comme article, surtout pour moi qui me lance sur ce chemin… et ce n’est pas facile du tout. Trop de bouleversements de plans et de questions aux réponses difficiles. Mais comme tu dis, il faut prendre les choses du bon côté et tenter de gérer cela au mieux 😉
    Courage à nous!

    • Merci Stella! Dis toi que quoi qu’il arrive tu en sortiras riche d’expérience. Ça chamboule tous tes plans c’est vrai mais tu vas croiser des personnes de cultures et de raisonnements différents et tu vas toujours apprendre d’eux et surtout sur toi même. Qui sait nous nous retrouverons peut être dans le même pays un de ces jours .
      Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *