Maman, maman tu sais…?

« Maman tu sais j’ai fait un beau coloriage à l’école aujourd’hui ». « Maman j’ai faim ». « Maman je me suis blessée en jouant ». « Maman… maman… maman!!!«  Vous êtes vous déjà demandées combien de fois on vous appelle maman chaque jour?

J’ai fini par faire un décompte. Vous vous direz que j’ai beaucoup de temps… Pourtant pas. Mais je voulais vraiment savoir à combien de sollicitations maternelles sérieuses, futiles et rigolotes je répondais chaque jour. Je suppose que ça les rassure de nous appeler, que c’est leur manière à eux de bien nous identifier et de communiquer, et il est important de les écouter autant que possible.

Mon aînée m’appelle en moyenne 5 fois/heure quand elle est à la maison (et moi aussi) et qu’elle est éveillée. Donc pour une journée normale d’éveil ensemble de 8h à 20h (8h et 20h inclus) ça nous fait 13h donc 65 fois. Mais elle au moins me dit quelque chose de compréhensible (même si c’est souvent futile pour moi mais très très important pour elle).

Les jumeaux eux m’appellent chacun en moyenne 20 fois/jour et très souvent pour rien, juste pour entendre le son de leur propre voix. Donc, au total, 105 appels et interpellations par jour en moyenne. Sans compter les jours de maladies, les poussées dentaires où ils sont particulièrement grincheux et ceux où ils décident de faire du mot « maman » une chanson pour me rendre folle !

En début de journée je réponds toujours: « oui chérie » « oui champion » « oui mon coeur » « oui bébé ». Plus la journée avance, plus les petits surnoms disparaissent, ça devient « Oui » tout court et après ça vire à « Hummm » puis à bout je réponds « Quoi???« . Je sais, c’est pas sympa, mais au bout du 80ème appel sans raison sérieuse, il y a que quoi péter un plomb.

Je me demande comment a fait ma mère avec 7 enfants (plus tous ceux qu’elle a élevé qui sont tout aussi nombreux). Bravo et encore merci maman pour tout!!! Certains enfants qui peuvent téléphoner appellent même leurs mères plusieurs fois par jour juste pour demander « quel biscuit manger au goûter », où pour expliquer « comment son frère ou sa soeur l’a frappé au point de le blesser et qu’il saigne beaucoup beaucoup… » Oui, quitte à appeler, autant exagérer et paniquer maman pour qu’elle rentre.

Remarquez que quand nous sommes en danger nous avons tendance à appeler au secours « maman!« , ça doit être un réflexe naturel. Actuellement mon fils appelle même son père « maman » , ça ne réjouit pas beaucoup ce dernier mais c’est une étape. Il sait pourtant très bien dire « papa« . Bravo aussi aux papas qui assument brillamment leurs rôles et qui soutiennent les mamans au quotidien!

La majorité des enfants dit toujours : »si le monstre m’attaque c’est papa qui va le taper » mais quand ça chauffe c’est bien « maman » qu’on appelle. C’est peut être parce que inconsciemment ils savent tous que papa peut taper le monstre mais c’est maman qui soigne les bobos réels et imaginaires, ceux du corps et de l’âme, et cela, toute sa vie.

Mais c’est plutôt mignon, je vais en profiter pendant qu’ils le font avec autant de joie et d’amour. Avant les crises de pré-adolescence, d’adolescence et les départs pour les études (où je quémanderai les appels), le mariage et toutes les aventures et étapes que la vie leur réserve. Tout ça est bien loin pour le moment, que Dieu nous permette de les vivre à leurs côtés. Pour le moment j’en profite quitte à me rendre joyeusement folle.

Les futures mamans préparez vous! En attendant, prenons tous bien soin de nos mamans si elles sont toujours de ce monde, prions pour elles si elles ne sont plus et aidons les orphelins tant que nous pouvons car c’est vraiment dur de grandir sans sa mère, sans père ou même sans ses deux parents dans ce monde.

Je vous laisse car on m’appelle encore pour la énième fois aujourd’hui et je dois aussi appeler ma maman…

Coucou à vos anges!

 

Tim

 

 

 

 

 

9 réflexions au sujet de « Maman, maman tu sais…? »

  1. rindrahariniaina rindrahariniaina dit :

    Je ne suis pas encore maman mais je remarque que tes observations sont vraies: « c’est maman qui soigne les bobos réels et imaginaires, ceux du corps et de l’âme, et cela, toute sa vie. » Bravo aux mamans

  2. Tim, c’est exactement mon quotidien. Ce qui me met en rage souvent c’est le « maman je veux pisser » de mon aînée qui ressent le besoin de toujours m’en tenir informée alors qu’elle va toute seule au petit coin. « Maman, je peux le faire toute seule, mais je te le dis à toutes fins utiles, je suis entrain d’aller faire pipi….. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *