A la découverte d’Antananarivo!

 

Taxi de Tana

                                Taxi de Tana

Lors d’une journée culturelle à mon université à Dakar, un promotionnaire malgache en présentant son pays nous dit « vous trouvez que les Sénégalais mangent beaucoup de riz ? Vous ne connaissez pas Madagascar, chez nous nous mangeons le riz matin, midi et soir! ». Je comprends désormais pleinement ses propos. Les malgaches AIMENT le RIZ sous toutes ses formes!!!

Madagascar compte 23 812 681 habitants dont plus de 2 200 000 à Antananarivo et une superficie totale de 587 040 km2. C’est la cinquième plus grande île au monde après l’Australie, le Groenland, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Bornéo.

Un Malgache consomme en moyenne 140 kg de riz par an (certaines données vont même jusqu’à 200 kg). La population malgache est le résultat d’un métissage entre des peuples venant d’Afrique, du Moyen-Orient, de l’Europe et surtout de l’Asie du Sud Est plus précisément de l’Indonésie. C’est un peuple afro-asiatique. Ceci peut expliquer cela !

Il existe ici une large variété de riz, long , brisé, blanc, brun ou complet (excellent), local, importé, etc. Il y a des rizières sur de nombreux lacs et points d’eau de la capitale Antananarivo. J’ai découvert ici les pâtes de riz (comme des spaghettis mais tout blanc). Le riz est consommé avec ou sans sauce, avec des légumes, des feuilles, de la viande de porc, du bœuf, du chèvre, du poulet, du canard, des crevettes, du poisson, … Du Riz cantonnais pour ce week-end?

L’eau de riz appelé ici ranon’ampango est aussi énormément consommée. Elle est obtenue en ajoutant de l’eau au fond de riz brûlé dans la marmite que l’on laisse bouillir. Cela donne une boisson brune que l’on consomme tiède. Elle sert à combattre efficacement la déshydratation et serait efficace contre la diarrhée. Vous constatez qu’à Madagascar rien ne se perd dans le riz!

A part le riz, l’autre chose qui me marque à Antananarivo ce sont les taxis. Ouiii des Renault R3, R4, R16,… bref des collectors. Des voitures que l’usine Renault ne produit plus. Ces taxis côtoient aussi des bus (cars rapides) comme dans de nombreuses capitales africaines pour faciliter  (ou pas) le transport des personnes, des animaux et des biens. Le mélange de ces collectors et des 4×4 et voitures neuves crée une ambiance particulière dans cette ville.

Elles sont réputées pour ne pas consommer beaucoup de gazole ou d’essence. Par contre je me demande encore comment ils font pour les faire fonctionner encore et toujours et ce, toute la journée ? En traversant la route le mardi 13 octobre passé, j’ai obligé l’un de ces taxis à ralentir, quelle ne fut pas ma surprise quand les passagères sont tout de suite descendues pour maintenir et pousser la voiture afin qu’elle ne s’éteigne pas. Une fois libre de circuler elles sont remontées et le taximan a continué sa route tranquillement. J’étais abasourdie ! Leurs gestes étaient tellement naturels… Les joies de la découverte en expatriation !

Ce qu’il faut savoir aussi c’est que Madagascar est le pays de la Mora-Mora (prononcée moura -moura) qui signifie « doucement ». C’est vraiment un art et une manière de vivre, c’est une nonchalance à toute épreuve parfois irritante et perturbante quand on a l’habitude de tout vouloir tout de suite. J’ai souvent l’impression que la notion de 60 minutes/heure n’est pas la même pour tous. Mais comme partout nous nous adaptons et nous découvrons. On ne va pas dans un pays pour changer ses habitants… Cependant le sourire, la politesse et l’accueil de nombreux Malgaches nous permet de mieux supporter notre quotidien ici.

J’ai  hâte de découvrir les autres villes de ce magnifique pays. Je vous reviens avec d’autres découvertes et émerveillements très bientôt ! Veloma  (au revoir en malagachy)!

Tim

 

 

 

 

 

5 réflexions au sujet de « A la découverte d’Antananarivo! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *